viernes, 10 de julio de 2015


Deslumbrante amanecer. El cielo no puede estar más azul y todo es muy prometedor en esta temprana hora. El aire fresco y limpio nos lame la piel. Lakmé y Mallika desgranan su delicado canto junto al arroyo y yo, que las escucho atentamente, me dejo llevar y hasta siento el frescor de las aguas atropellándose sobre las piedras. 





LAKMÉ

Viens, Mallika,
les lianes en fleurs
jettent déjà leur ombre
sur le ruisseau sacré
qui coule, calme et sombre,
éveillé par le chant
des oiseaux tapageurs!

MALLIKA

Oh! maîtresse,
c'est l'heure
où je te vois sourire
l'heure bénie
où je puis lire
dans le coeur toujours fermé
de Lakmé!




"Lakmé nous transporte dans une Inde coloniale à l'orientalisme bon teint. Sa musique est délicieusement sensuelle, le fameux "Air des clochettes", morceau de bravoure des sopranos coloratures en est un des moments les plus savoureux." (FNAC)

No hay comentarios: